Sensibilisation des enseignants et des APE du CIFA Fatimah de Goubi sur les normes, croyances et pratiques préjudiciables, sur leurs rôles et responsabilités et sur les droits sexuels des adolescents.

Sensibilisation des enseignants et des APE du CIFA Fatimah de Goubi sur les normes, croyances et pratiques préjudiciables, sur leurs rôles et responsabilités et sur les droits sexuels des adolescents.

Afin de permettre aux intervenants dans la vie de l’école de jouer leurs rôles pour un environnement scolaire exempt de violences et protecteur, l’ONG PAFED a organisé une réunion de sensibilisation à l’endroit des enseignants et membres APE du Complexe franco-arabe Fatimah du canton de Goubi.

Cette réunion a porté sur les notions d’enfant, de violence et surtout des droits sexuels des adolescents. Les débats ont beaucoup plus tourné autour des grossesses des adolescentes dont l’une des causes est la sous-information des jeunes sur la sexualité et les droits sexuels et reproductifs. Les parents eux-mêmes ont pu tirer de cette réunion, la nécessité d’éduquer les enfants sur la sexualité pour éviter que la rue leur vole cette responsabilité.

Ils ont également, à travers les échanges, reconnu les effets néfastes des violences sur les enfants et promis revoir leur manière d’éduquer les enfants.

Cette réunion a été possible grâce au projet « Renforcement de la Société Civile pour la lutte contre les Violences de Genre au Togo » financé par Plan International Suède à travers l’ASDI en partenariat avec Plan International Togo. 13 personnes dont 1 femme ont pris part à ces échanges.

Témoignage d’un participant :

« Je voudrais attirer ici l’attention de mes frères pour leur dire que les temps ont changé et que nous devons éduquer nos enfants sans violence. Ne jamais cesser de leur parler et les écouter va réduire beaucoup les violences. Les ONG sont là pour nous appuyer dans ce sens. Pour moi c’est le fait d’aborder la question de sexualité qui est mon problème. Mais aujourd’hui je vois que parler du sexe aux enfants ce n’est pas du tout ce que je pensais ».

Par pafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *