Sensibilisation des enseignants et des APE du CEG Baptiste de Hezoude sur les normes, croyances et pratiques préjudiciables, sur leurs rôles et responsabilités et sur les droits sexuels des adolescent-e-s

Sensibilisation des enseignants et des APE du CEG Baptiste de Hezoude sur les normes, croyances et pratiques préjudiciables, sur leurs rôles et responsabilités et sur les droits sexuels des adolescent-e-s

L’école est un lieu d’apprentissage par excellence des enfants et jeunes. Son environnement devrait être favorable pour leur permettre de s’épanouir et devenir des adultes responsables. Mais force est de constater que cet environnement est devenu un lieu rempli de violences de tous ordres et surtout les violences de genre qui occasionnent des abus sexuels par les porteurs d’obligation. Pour lutter contre les violences en milieu scolaire, une rencontre a été organisée au CEG Baptiste de Hèzoudè dans le canton de Koussountou et a réuni les enseignants et membres APE dudit collège le 09 Février 2021. 13 personnes dont 1 femme y ont participé.

Cette rencontre d’échanges est venue à point nommé pour relever les rôles et responsabilités de chacun des acteurs el’éducation.la question des châtiment corporels a fait objet de débat, ceci a amené à faire un aperçu sur les conséquences des violences sur un enfant.

Au cours des discussions il est ressorti que les filles sont quotidiennement victimes de violences sexuelles de la part de leurs enseignants et de leurs pairs garçons. Il a été fait un rappel sur la loi du 16 mai 1984 et d’autres passages dans le Code de l’enfant qui interdisent ces actes. Des rendez-vous ont été pris avec les parents et les enseignants pour entretenir les filles et les garçons sur la sexualité.

Encore une fois, cette rencontre a permis de faire un pas vers la déconstruction des normes sociales préjudiciables à l’épanouissement des enfants et surtout des filles. Elle est organisée par l’ONG PAFED sur le projet « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genre au Togo » en partenariat avec Plan International Togo avec l’appui financier de Plan Suède à travers l’ASDI.

Témoignage d’un parent :

« Votre venue est saluée par moi particulièrement car depuis un certain temps je ne mettais plus pied dans cet établissement. Des enseignants ont enceinté nos filles et présentement ils sont partis. Et les abus sexuels continuent, ils sont avertis ; si on attrape quelqu’un, ils n’ont qu’à savoir que ce n’est pas nous et que c’est la loi. Venez de temps en temps parler à nos filles aussi ».

Par pafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *