Les patrons et patronnes d’ateliers des préfectures de Tchaoudjo et de Tchamba, désormais dotés d’un document de référence pour une éducation sans violence

La discipline positive est une des clés de l’éducation sans violence dans les établissements scolaires et centres d’apprentissage. Pour la réaliser, les enseignants et patrons/patronnes d’ateliers ont été renforcés sur les violences et les mesures alternatives pour y mettre fin.

Dans la suite de ces sessions de renforcement, des séances d’élaboration des codes de discipline positive ont été organisées du 04 au 06 Mars 2021 à l’intention de 32 ateliers d’apprentissage dans les préfectures de Sotouboua et de Tchamba à raison de 16 ateliers par préfecture.

Les codes de discipline positive sont des contrats didactiques entre les patrons/patronnes d’ateliers et leurs apprentis. Ils ont été élaborés de façon participative dans 08 localités des préfectures de Tchaoudjo et de Tchamba avec au total 195 personnes dont 105 femmes et jeunes filles à raison de 96 apprentis dont 73 filles, et 97 adultes (patrons/patronnes d’ateliers, parents, leaders communautaires) dont 32 femmes.

Ils permettront de promouvoir l’utilisation des méthodes d’éducation non violentes dans les centres d’apprentissage.

L’organisation de cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genre au Togo » financé par Plan Suède à travers l’Agence Suédoise pour le Développement International (ASDI). L’ONG PAFED qui est le partenaire de mise en œuvre du projet dans les préfectures de Tchaoudjo et de Tchamba a, en collaboration avec la chambre de métier, organisé cette activité laquelle a été conduite dans chaque localité par les présidents préfectoraux et cantonaux de ladite chambre.

Les 32 codes de discipline positive obtenus à l’issu de cette activité seront affichés dans les ateliers et feront l’objet d’un rappel fréquent entre patrons/patronnes et les apprentis.

Un suivi permettra d’en apprécier la mise en application et l’effet sur le climat de l’apprentissage dans les ateliers.

Travail en groupe des apprentis à lama Tessi
Plénière à Sokodé

Par pafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *