Catégorie : Non classé

La réunion du comité de pilotage du projet « Promotion de l’entrepreneuriat des agricultrices de la commune de Tchaoudjo 3 réalisée à Amaidè

photo de famille des participants

                                        Photo de famille des participants

Dans le cadre du projet « Promotion de l’entrepreneuriat des agricultrices de la commune de Tchaoudjo 3 » dans la Région Centrale du TOGO, mis en œuvre par l’ONG PAFED et la communauté d’Amaidè avec l’appui financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), un comité de pilotage a été mise en place. Il regroupe les différentes parties prenantes du projet, à savoir les services déconcentrés de l’Etat, la commune de Tchaoudjo 3, les membres de la Coopérative Fezirewogoni et de la communauté d’Amaidè, RENAFAT et l’ONG PAFED.

Ce comité de pilotage fait partie du mécanisme de suivi-évaluation et d’apprentissage et permet de statuer sur les orientations stratégiques afin de garantir l’atteinte des objectifs du projet. A cet effet, PAFED a organisé le 03 Mai 2022, au Centre Islamique d’Amaidè, la première réunion du comité de pilotage. Facilitée par la Directrice Exécutive de l’ONG PAFED, cette rencontre a regroupé 17 personnes dont 06 femmes.

La réunion du comité de pilotage a permis de partager avec les membres présents, les activités réalisées au cours du premier trimestre du projet (Décembre 2021 à Février 2022). Aussi, les activités planifiées pour le compte du deuxième trimestre du projet (Mars à Mai 2022) ont-ils été présentées aux participants.

           Présentation des activités par la Directrice Exécutive de l’ONG PAFED

Cette réunion a permis également d’échanger sur les forces/faiblesses, les principaux défis et de proposer des pistes de solutions. Les membres du comité de pilotage ont félicité les différents acteurs pour les activités déjà réalisées.

Dans leurs mots de fin, la Directrice Exécutive de PAFED et le représentant du Directeur Régional de l’Agriculture  ont exhorté les différentes parties prenantes à s’investir pour l’atteinte des objectifs du projet.

PAFED valide sa stratégie de mobilisation des ressources

L’ONG PAFED se dote d’une stratégie de mobilisation des ressources. Il s’agit d’un outil qui permettra à la structure de disposer des ressources nécessaires pour mettre en œuvre son Plan stratégique et contribuer à l’émergence d’une société épanouissante pour tous.

Image
Photo de famille des participants à la validation de la stratégie de mobilisation des ressources

Sensibilisation des patrons et patronnes d’ateliers du canton de Tchalo sur les effets néfastes des violences et sur les méthodes alternatives

L’une des stratégies développées par les acteurs de protection des enfants et jeunes tels que plan International Togo et l’ONG PAFED, est la sensibilisation des patrons et patronnes d’ateliers sur les différentes formes de violences, l’utilisation des méthodes alternatives aux violences en milieu d’apprentissage.

C’est ainsi qu’il a été organisé une séance de sensibilisation à l’endroit des responsables d’ateliers du canton de Tchalo, le 04 Octobre 2021 dans le vestibule du Chef canton.

L’objectif de la sensibilisation est d’apporter plus de clarté sur les droits et devoirs des enfants et jeunes en milieu d’apprentissage, les droits sexuels et reproductifs. Ce fut également l’occasion d’échanger sur les notions de violences surtout celles basées sur le genre et de discuter des méthodes alternatives à la violence ainsi que des voies de recours en cas de violence.

22 artisans dont 14 femmes ont participé à cette séance et ont compris l’importance d’une éducation non violente. Ils ont eu de meilleures informations sur les droits des enfants en général et particulièrement sur les droits sexuels et reproductifs.

Les participants ont apprécié les sujets de discussion et entendent œuvrer à instaurer un climat protecteur et épanouissant pour les apprenants ainsi que leurs enfants comme le témoigne, un patron en ces termes : « tout ce que vous nous avez apporté aujourd’hui comme information doit vraiment nous réveiller et nous amener à arrêter certains de nos comportements si nous voulons former des meilleurs futurs patrons et patronnes. Sans quoi, il y a du chemin à faire.  Je connais bien un patron qui, dans son atelier, tous ses apprentis fument. L’erreur provient de ce patron qui, toujours, envoie ses apprentis aller lui chercher la cigarette et l’allumer pour lui. C’est comme ça que tous les apprentis sont devenus des fumeurs. Après, c’est pour accuser ces apprentis, ne sachant pas qu’ils sont victimes. Je vais soulever cela lors de nos réunions pour attirer l’attention de tous les patrons et patronnes »

Sensibilisation des membres COGERES, APE, COGEP et des leaders communautaires

En réponse à la situation préoccupante due aux violences que vivent les enfants et jeunes dans les institutions chargées de leurs éducations notamment l’école, la famille, les centres d’apprentissage, l’ONG PAFED a organisé deux séances de sensibilisation à l’endroit membres des clubs de mères, des filles, des APE, des COGEP/COGERS et des leaders communautaires des cantons de Kolina et d’Aléhéridè dans la préfecture de Tchaoudjo. Elles ont porté sur les effets néfastes des violences, les méthodes alternatives aux violences, l’éducation sexuelle et les droits à la santé sexuelle et reproductive. Ces réunions s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la Société Civile pour la lutte contre les Violences de Genre au Togo » financé par Plan international Suède à travers l’ASDI

Photo des participants à la Sensibilisation à Aleheridè

LE CONCOURS DOTE DES PRIX A SOKODE

Dans le cadre de la célébration du MOIS DE LA FEMME VLISCO 2021, Vlisco en collaboration avec l’ONG PAFED a organisé un concours de dictée à l’intention des jeunes filles scolarisées du primaire et du collège des établissements publics et privées de la ville de Sokodé afin de récompenser l’excellence féminine et les encourager dans leur parcours scolaire.

La phase finale a eu lieu le samedi 20 mars 2021 à 8 h dans l’enceinte du Complexe scolaire La Grace de Sokodé.

Trois catégories de filles sont ciblées à savoir :

  • CM1 et CM2
  • 6ème et 5ème
  • 4ème et 3ème

Au terme de la finale, les trois meilleures de chaque niveau seront retenues et récompensées.

Les prix de récompense sont composés de bourses d’étude et d’articles scolaires.

Suite au concours, certaines filles sont sorties comme les lauréates.

Les prix prévus pour les lauréates de tous les niveaux sont les suivants :

1ère position 80.000F CFA + 1 dictionnaire Larousse
2ème position 60.000F CFA + 1 dictionnaire Larousse
3è position 40.000F CFA + 1 dictionnaire Larousse

Ceci servira comme un soutien aux parents et permettra aux filles de poursuivre leurs cursus scolaires.

Les résultats:

No NOM POSITION CLASSE ETABLISSEMENT
1 AKAKPO  Kékéli, 1ère CM2 EPL La Grace
2 YERIMA Chacra 2ème CM2 EPP Didaourè
3 ALASSANI Hadidja CM2 EPP Kossobio
4 YOROUMA Ganima 1ère CEG  Bakita
5 GBELE Sollihat 2ème CEG  Bakita
6 FOFANA Halida CEG NDA
7 APETOH Âne – Marcelle 1ère CEG  Bakita
8 AMANA Alexandrine 2ème CEG  Bakita
9 AKAKPO Elinam, Complexe Scolaire La Grace

MOIS DE LA FEMME VLISCO 2021: CONCOURS DE DICTEE

Activités & objectifs :

Sokodé/Communiqué : Dans le cadre de la célébration du MOIS DE LA FEMME VLISCO 2021,Vlisco en collaboration avec l’ONG PAFED organise un concours de dictée à l’intention des jeunes filles scolarisées du primaire et du collège des établissements publics et privées de la ville de Sokodé afin de récompenser l’excellence féminine et les encourager dans leur parcours scolaire. La phase finale aura lieu le samedi 20 mars 2021 à 8 h dans l’enceinte du Complexe scolaire La Grace de Sokodé.

Dans le cadre de la célébration du MOIS DE LA FEMME VLISCO 2021,Vlisco en collaboration avec l’ONG PAFED organise un concours de dictée à l’intention des jeunes filles scolarisées du primaire et du collège des établissements publics et privées de la ville de Sokodé afin de récompenser l’excellence féminine et les encourager dans leur parcours scolaire. Trois niveaux scolaires sont ciblés à savoir :

  • CM1 et CM2 ;
  • 6ème et 5ème
  • 4ème et 3ème

Concours de dictée

Le concours de dictée connaîtra une phase de présélection et une grande finale :

  • Phase de présélection :

Au cours de cette phase, chaque établissement organise une dictée de sélection avec un texte standard proposé par l’inspection. Au terme de cette phase chaque établissement envoie à l’inspection, la liste des deux premières élèves qui représenteront l’établissement à la phase finale. La présélection se déroulera du 12 au 16 mars 20021 dans chaque établissement.

Date de dépôt de la liste des meilleures élèves retenues à l’inspection : le mercredi 17 mars 2021.

  • Phase finale :

La phase finale aura lieu le samedi 20 mars 2021 à 8 h dans l’enceinte du Complexe scolaire La Grace. La proclamation des résultats se fera le même jour dans l’après-midi.

Au terme de la finale, les trois meilleures de chaque niveau seront retenues et récompensées.

Les prix de récompense sont composés de bourses d’étude et d’articles scolaires.

Pour toute information, contactez l’ONG PAFED au 25 50 12 51/90099481/91 54 21 22

LES PATRONS ET PATRONNES D’ATELIERS DES PREFECTURES DE TCHAOUDJO ET DE TCHAMBA, DESORMAIS DOTES D’UN DOCUMENT DE REFERENCE POUR UNE EDUCATION SANS VIOLENCE

La discipline positive est une des clés de l’éducation sans violence dans les établissements scolaires et centres d’apprentissage. Pour la réaliser, les enseignants et patrons/patronnes d’ateliers ont été renforcés sur les violences et les mesures alternatives pour y mettre fin.

Dans la suite de ces sessions de renforcement, des séances d’élaboration des codes de discipline positive ont été organisées du 04 au 06 Mars 2021 à l’intention de 32 ateliers d’apprentissage dans les préfectures de Sotouboua et de Tchamba à raison de 16 ateliers par préfecture.

Les codes de discipline positive sont des contrats didactiques entre les patrons/patronnes d’ateliers et leurs apprentis. Ils ont été élaborés de façon participative dans 08 localités des préfectures de Tchaoudjo et de Tchamba avec au total 195 personnes dont 105 femmes et jeunes filles à raison de 96 apprentis dont 73 filles, et 97 adultes (patrons/patronnes d’ateliers, parents, leaders communautaires) dont 32 femmes.

Ils permettront de promouvoir l’utilisation des méthodes d’éducation non violentes dans les centres d’apprentissage.

L’organisation de cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genre au Togo » financé par Plan Suède à travers l’Agence Suédoise pour le Développement International (ASDI). L’ONG PAFED qui est le partenaire de mise en œuvre du projet dans les préfectures de Tchaoudjo et de Tchamba a, en collaboration avec la chambre de métier, organisé cette activité laquelle a été conduite dans chaque localité par les présidents préfectoraux et cantonaux de ladite chambre.

Les 32 codes de discipline positive obtenus à l’issu de cette activité seront affichés dans les ateliers et feront l’objet d’un rappel fréquent entre patrons/patronnes et les apprentis.

Un suivi permettra d’en apprécier la mise en application et l’effet sur le climat de l’apprentissage dans les ateliers.

Travail en groupe des apprentis à lama Tessi
Plénière à Sokodé

L’ONG PAFED nominée dans la catégorie Meilleure action humanitaire au Togo Top Impact édition 2020

Le Togo Top Impact (TTI) est une initiative qui rend hommage aux contributions exceptionnelles faites par des hommes, des femmes, des jeunes, des organisations et des entrepreneurs évoluant activement et positivement dans leurs communautés respectives au Togo. C’est une occasion unique pour féliciter, vanter ainsi les mérites de ceux qui se sont distingués au cours de l’année parmi leurs pairs par la réalisation d’actions majeures, par leur impact notable sur le quotidien de nos concitoyens, et par leur leadership et leur réputation.

Lire la suite de l’article sur Togo top impact

A LA DECOUVERTE DE L’ONG PAFED ET DES ACTIVITES REALISEES DANS LA LUTTE CONTRE LA COVID 19

l’ONG PAFED (Programme d’Appui à la Femme et à l’Enfance Déshéritée) est une organisation de défense, de protection et de promotion des droits des femmes et des enfants, à caractère apolitique et à but non lucratif créée le 21 avril 2001. Elle a pour mission d’œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie socio-économiques et sanitaires des communautés à la base , en particulier des femmes et des enfants, en offrant aux femmes les opportunités d’accroître leurs revenus, d’élever et d’éduquer leurs enfants dans la dignité.

Au cours de cette année 2020 avec l’avènement de la covid19, l’ONG PAFED a accompagnée le gouvernement Togolais dans la lutte contre la Covid-19 à travers plusieurs actions aux côtés des femmes de la région centrale.

Lire la suite de l’article sur SOKODE EN LIGNE

DEUXIEME PHASE DE FORMATION DES ENSEIGNANTS DU SECONDAIRE 1 ET 2 SUR LES MÉTHODES ALTERNATIVES, LE GENRE TRANSFORMATEUR ET SUR LES DROITS SEXUELS DES ADOLESCENT-E-S.

PAFED - TOGO

Dans les établissements du secondaire 1er et 2ème cycle, il n’est pas rare de voir les élèves subir les châtiments, corporels, les travaux forcés ou autres, en guise de punition pour une faute commise, punitions qui ne sont d’ailleurs aucunement liées à la faute commise.

En outre les violences de genre souvent basées sur des considération sexistes, discriminatoires et préjudiciables aux jeunes filles sont légion avec pour corollaire le renforcement du clivage entre filles et garçons sur plusieurs plans.

Ayant pris conscience de la nécessité d’agir pour éliminer les violences, quelles qu’elles soient, en milieu scolaire et dans les communautés, l’ONG PAFED a organisé, en collaboration avec la DRE Centrale, l’Inspection des Enseignements du Secondaire Général de Sokodé et Plan International Togo, 8 sessions de formation à l’intention des enseignants du secondaire 1er  et 2ème cycle sur les méthodes alternatives, le genre transformateur et sur les droits sexuels des adolescent-e-s dans les préfectures de Tchaoudjo et de Tchamba. Au total 238 enseignants dont 16 femmes venus de 25 collèges et lycées publics et confessionnels, ont été concernées par cette formation (à raison de 11 à Tchamba et 14 à Tchaoudjo).

À Tchaoudjo, 147 enseignants dont 14 femmes ont été formés tandis qu’à Tchamba, ils étaient 91 (2 femmes).

Cette formation avait pour objectif de renforcer les capacités des enseignants des collèges et lycées sur les méthodes alternatives, le genre transformateur et sur les droits sexuels des adolescent-e-s.

Engagée aux côtés de l’ONG PAFED et de Plan International Togo pour la même cause, le directeur régional de l’éducation représenté par le chef division des affaires de scolarité, a tenu à marquer solennellement le démarrage des sessions de formation en procédant à une ouverture officielle au CEG Bariki.

Pendant 2 jours les enseignants du secondaire, ont été outillés sur le cadre juridique, réglementaires et institutionnels tant du niveau international, régional que national relatifs à la protection des enfants, l’importance d’une éducation sensible au genre, participative et non violente, le genre transformateur, les violences basées sur le genre et les droits sexuels et reproductifs des enfants et jeunes.

Il a été surtout question de comprendre et d’échanger sur les méthodes alternatives aux punitions violentes infligées aux élèves, méthodes qui sont un gage d’une discipline positive sur les lieux d’apprentissage. Il est à préciser que ce renforcement des capacités aura pour suite, l’élaboration des Codes de Disciplines Positives (CDP) dans les établissements respectifs des participants.