Les membres de l’association des Enfants et jeunes Travailleurs Domestiques (ETD) de Sokodé renforcés sur leurs droits et devoirs

Les membres de l’association des Enfants et jeunes Travailleurs Domestiques (ETD) de Sokodé renforcés sur leurs droits et devoirs

Photo de famille des participants

La Plateforme des Organisations de Défense des Droits des Employés Domestiques (PODDED) du Togo, dont PAFED est le point Focal de la Région Centrale, a organisé les 13 et 14 Août 2022 le renforcement des capacités de 30 membres de l’association des Enfants et jeunes Travailleurs Domestiques (ETD) de Sokodé sur leurs droits et devoirs, sur le contenu de la convention C189, la recommandation 201 et la protection de l’environnement. Cette formation a été financée par WEM, We Social Mouvement et facilité par le Directeur Régional du Travail et des Lois Sociales, Région Centrale. Notons que PODDED a été créée en 2014 et a son siège à Lomé.

Photo des participants à la formation

Les leaders communautaires de Kaboli s’engagent à mettre fin aux violences faites aux enfants et jeunes qui deviennent une réalité dans nos communautés

Dans le but de contribuer à mettre fin aux violences en milieu d’apprentissage et à promouvoir la cohésion sociale et le vivre ensemble, le comité cantonal de développement de Kaboli et d’autres leaders ont organisé le jeudi 28 juillet 2022, une sensibilisation de masse à l’endroit des artisans, des parents et des volontaires d’engagement citoyen.

Ils étaient une cinquantaine dont 13 jeunes filles et femmes,  à s’informer davantage sur les causes des violences en milieu d’apprentissage, en famille et en communauté,  les conséquences de ces violences à court et à moyen terme sur la société et le rôle de chacun pour lutter contre ces violences.

L’ONG PAFED a été sollicitée pour apporter sa contribution en édifiant les participants sur les nombreuses violations des droits des apprentis qui commencent depuis leur premier jour d’apprentissage avec les parents et se poursuivent tout au long de leur apprentissage avec leurs patrons. Ce qui crée des frustrations et perpétue les violences dans la société.

Photo de la facilitatrice de l’ONG PAFED lors de la sensibilisation

Avaient également pris part à cette rencontre, le Secrétaire Général de la commune de Tchamba 3 et un agent du Comité Interministériel de Prévention et de Lutte contre l’Extrémisme Violent (CIPLEV) qui ont tour à tour sensibilisé les participants sur l’insécurité qui prévaut dans notre pays et les gestes qui peuvent sauver.

Un patron maçon s’exprime : « Cette rencontre m’a permis d’apprendre des choses qui vont beaucoup m’aider dans l’encadrement des apprentis et aussi éviter les violences. Vous avez dit que ne pas respecter les clauses de contrat peut amener nos apprentis à nous détester et tôt ou tard ils peuvent se révolter en changeant leur manière de se comporter dans la société, ça m’a rappelé ma propre histoire. Merci pour ce partage ».

La réunion du comité de pilotage du projet « Promotion de l’entrepreneuriat des agricultrices de la commune de Tchaoudjo 3 réalisée à Amaidè

photo de famille des participants

                                        Photo de famille des participants

Dans le cadre du projet « Promotion de l’entrepreneuriat des agricultrices de la commune de Tchaoudjo 3 » dans la Région Centrale du TOGO, mis en œuvre par l’ONG PAFED et la communauté d’Amaidè avec l’appui financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), un comité de pilotage a été mise en place. Il regroupe les différentes parties prenantes du projet, à savoir les services déconcentrés de l’Etat, la commune de Tchaoudjo 3, les membres de la Coopérative Fezirewogoni et de la communauté d’Amaidè, RENAFAT et l’ONG PAFED.

Ce comité de pilotage fait partie du mécanisme de suivi-évaluation et d’apprentissage et permet de statuer sur les orientations stratégiques afin de garantir l’atteinte des objectifs du projet. A cet effet, PAFED a organisé le 03 Mai 2022, au Centre Islamique d’Amaidè, la première réunion du comité de pilotage. Facilitée par la Directrice Exécutive de l’ONG PAFED, cette rencontre a regroupé 17 personnes dont 06 femmes.

La réunion du comité de pilotage a permis de partager avec les membres présents, les activités réalisées au cours du premier trimestre du projet (Décembre 2021 à Février 2022). Aussi, les activités planifiées pour le compte du deuxième trimestre du projet (Mars à Mai 2022) ont-ils été présentées aux participants.

           Présentation des activités par la Directrice Exécutive de l’ONG PAFED

Cette réunion a permis également d’échanger sur les forces/faiblesses, les principaux défis et de proposer des pistes de solutions. Les membres du comité de pilotage ont félicité les différents acteurs pour les activités déjà réalisées.

Dans leurs mots de fin, la Directrice Exécutive de PAFED et le représentant du Directeur Régional de l’Agriculture  ont exhorté les différentes parties prenantes à s’investir pour l’atteinte des objectifs du projet.

CADRE DE CONCERTATION DES ACTEURS DE PROTECTION DES ENFANTS (CCAPE-TCHAMBA) À L’HEURE DU BILAN DES CAS D’ABUS GÉRÉS DANS LA PRÉFECTURE DE TCHAMBA

LE CADRE DE CONCERTATION DES ACTEURS DE PROTECTION DES ENFANTS (CCAPE-TCHAMBA) À L’HEURE DU BILAN DES CAS D’ABUS GÉRÉS DANS LA PRÉFECTURE DE TCHAMBA.

L’une des stratégies développées pour améliorer la lutte contre les abus commis sur les enfants et jeunes est de créer une synergie d’action entre les différents acteurs de protection. Dans la préfecture de Tchamba, le cadre de concertation des acteurs de protection des enfants et jeunes travaille ainsi dans ce but et tient semestriellement des rencontres de mise au point et de rapportage sur le travail accompli en termes de secours apporté aux victimes de violences.

C’est ainsi que les membres dudit cadre de concertation se sont rencontrés ce Mercredi, 08 Décembre 2021, dans la salle de réunion de la préfecture de Tchamba pour échanger sur les différents cas d’abus gérés au cours des 06 derniers mois.

 Cette activité dénommé « conférence des cas d’abus », s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genres au Togo » financé par l’Agence Suédoise pour le Développement International (ASDI) à travers Plan Suède et Plan International Togo.

La rencontre a mobilisé 18 participants dont 03 femmes. Au total, 31 cas d’abus sur les enfants et jeunes, dont 26 sur des filles, ont été enregistrés à travers les systèmes formels et informels de dénonciation, au cours de la période de Juillet à Décembre 2021.

Il a également été question des difficultés rencontrées dans la gestion de ces cas et celles liées au circuit de dénonciation qui doit être amélioré pour favoriser une meilleure remontée des informations sur les victimes de violences.

Des recommandations ont été formulées par les participants pour améliorer le fonctionnement du cadre et mieux contribuer à l’éradication des cas de violence dans la préfecture de Tchamba.

Le rendez-vous a été pris pour Juin 2022 pour une nouvelle rencontre de conférence des cas d’abus.

 

CONCERTATION DES ACTEURS DE PROTECTION DES ENFANTS (CCAPE-TCHAOUDJO) À L’HEURE DU BILAN DES CAS D’ABUS GÉRÉS DANS LA PRÉFECTURE DE TCHAOUDJO

          La question de protection des enfants et jeunes est très sensible et d’une importance telle que les acteurs de protection à différents niveaux travaillent en synergie pour offrir un meilleur cadre de vie aux enfants et jeunes. Le cadre de concertation des acteurs de protection des enfants et jeunes de la préfecture de Tchaoudjo travaille ainsi dans ce but et tient périodiquement des rencontres de mise au point et de rapportage.

Aussi, les membres dudit cadre se sont-ils rencontrés pour échanger sur les différents cas d’abus gérés au cours des 06 derniers mois.

 Cette activité dénommé « conférence cas d’abus » s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genres au Togo » financé par l’Agence Suédoise pour le Développement International (ASDI) à travers Plan Suède et Plan International Togo.

Tenue le vendredi 10 Décembre 2021 dans la salle de réunion de la direction régionale de l’action sociale à Sokodé, cette rencontre a mobilisé 22 participants dont 05 femmes. Le rapport sur la gestion des cas d’abus enregistrés dans la préfecture donne lieu de 47 enfants et jeunes victimes d’abus, dont 37 filles, assistés par le cadre de concertation au cours de la période de Juillet à Décembre 2021.

Le coordonnateur du cadre de concertation en la personne du directeur préfectoral de l’action sociale n’a pas également manqué de saluer les efforts louables des acteurs de protection de la préfecture notamment les ONG, dans la résolution des problèmes des enfants et jeunes.

Des recommandations ont été formulées par les participants pour améliorer le fonctionnement du cadre et mieux contribuer à l’éradication des cas de violence dans la préfecture de Tchaoudjo.

Le rendez-vous a été pris pour Juin 2022 pour une nouvelle rencontre de conférence des cas d’abus.

Les agricultrices de la commune de Tchaoudjo 3 bénéficient d’un nouveau projet: lancement officiel à Aléhéridè

L’ONG PAFED a procédé au lancement du projet « Promotion de l’entrepreneuriat des agricultrices de la commune de Tchaoudjo 3 » ce mercredi 02 Février 2022 à Aléhéridè, chef lieu de la commune de Tchaoudjo 3, à 28 Km au nord de Sokodé.

Ce projet bénéficie du soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), dans le cadre des Fonds de Solidarité « la Francophonie avec Elles ». Il a pour objectif de contribuer à l’autonomisation économique des femmes de la commune de Tchaoudjo 3 et sera réalisé dans la localité d’Amaïdè, située à 25 Km au Nord de Sokodé.

Le lancement officiel du projet a été fait par le Représentant du Directeur Régional de l’Agriculture, Monsieur Koussune Yao-Kounde. Il a souligné que la promotion de l’entrepreneuriat des femmes agricultrices est un moyen pour assurer la sécurité alimentaire familiale et garantir l’autonomie financière de la femme, du point de vue de l’égalité genre. Il a réitéré ses remerciements à l’OIF et à l’ONG PAFED pour cette initiative.

Lancement officiel par le Représentant du Directeur Régional de l’Agriculture

Monsieur le Maire de la commune de Tchaoudjo 3 s’est réjouit du lancement de ce projet qui aidera les bénéficiaires à évoluer vers un développement économique profitable à toutes les femmes du canton d’Amaidè en particulier et celles de la commune de Tchaoudjo 3 en général. Il a remercié l’ONG PAFED, l’OIF et les partenaires techniques qui participeront à la mise en œuvre de ce projet.

La directrice de l’ONG PAFED, Mme Gnofam Mayi  a présenté le contexte, les résultats et les différentes activités qui seront réalisées sur le projet. Selon elle, ce projet permettra de mettre en place une coopérative agricole qui va regrouper 30 agricultrices d’Amaidè et d’accroitre le rendement de leur production agricole. Elle a ajouté que la promotion de l’agriculture biologique et la protection de l’environnement sont également inscrites au programme.

Photo des participants au lancement du projet à Aléhéridè

PAFED valide sa stratégie de mobilisation des ressources

L’ONG PAFED se dote d’une stratégie de mobilisation des ressources. Il s’agit d’un outil qui permettra à la structure de disposer des ressources nécessaires pour mettre en œuvre son Plan stratégique et contribuer à l’émergence d’une société épanouissante pour tous.

Image
Photo de famille des participants à la validation de la stratégie de mobilisation des ressources

Sensibilisation des patrons et patronnes d’ateliers du canton de Tchalo sur les effets néfastes des violences et sur les méthodes alternatives

L’une des stratégies développées par les acteurs de protection des enfants et jeunes tels que plan International Togo et l’ONG PAFED, est la sensibilisation des patrons et patronnes d’ateliers sur les différentes formes de violences, l’utilisation des méthodes alternatives aux violences en milieu d’apprentissage.

C’est ainsi qu’il a été organisé une séance de sensibilisation à l’endroit des responsables d’ateliers du canton de Tchalo, le 04 Octobre 2021 dans le vestibule du Chef canton.

L’objectif de la sensibilisation est d’apporter plus de clarté sur les droits et devoirs des enfants et jeunes en milieu d’apprentissage, les droits sexuels et reproductifs. Ce fut également l’occasion d’échanger sur les notions de violences surtout celles basées sur le genre et de discuter des méthodes alternatives à la violence ainsi que des voies de recours en cas de violence.

22 artisans dont 14 femmes ont participé à cette séance et ont compris l’importance d’une éducation non violente. Ils ont eu de meilleures informations sur les droits des enfants en général et particulièrement sur les droits sexuels et reproductifs.

Les participants ont apprécié les sujets de discussion et entendent œuvrer à instaurer un climat protecteur et épanouissant pour les apprenants ainsi que leurs enfants comme le témoigne, un patron en ces termes : « tout ce que vous nous avez apporté aujourd’hui comme information doit vraiment nous réveiller et nous amener à arrêter certains de nos comportements si nous voulons former des meilleurs futurs patrons et patronnes. Sans quoi, il y a du chemin à faire.  Je connais bien un patron qui, dans son atelier, tous ses apprentis fument. L’erreur provient de ce patron qui, toujours, envoie ses apprentis aller lui chercher la cigarette et l’allumer pour lui. C’est comme ça que tous les apprentis sont devenus des fumeurs. Après, c’est pour accuser ces apprentis, ne sachant pas qu’ils sont victimes. Je vais soulever cela lors de nos réunions pour attirer l’attention de tous les patrons et patronnes »

Sensibilisation des membres COGERES, APE, COGEP et des leaders communautaires

En réponse à la situation préoccupante due aux violences que vivent les enfants et jeunes dans les institutions chargées de leurs éducations notamment l’école, la famille, les centres d’apprentissage, l’ONG PAFED a organisé deux séances de sensibilisation à l’endroit membres des clubs de mères, des filles, des APE, des COGEP/COGERS et des leaders communautaires des cantons de Kolina et d’Aléhéridè dans la préfecture de Tchaoudjo. Elles ont porté sur les effets néfastes des violences, les méthodes alternatives aux violences, l’éducation sexuelle et les droits à la santé sexuelle et reproductive. Ces réunions s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement de la Société Civile pour la lutte contre les Violences de Genre au Togo » financé par Plan international Suède à travers l’ASDI

Photo des participants à la Sensibilisation à Aleheridè

Journée Internationale de la Fille

Journée de la Fille du 11 Octobre 2021

  • Nous saisissons cette date commémorative du 11 Octobre, journée de la fille, pour partager avec vous ce texte de la lauréate du concours d’art oratoire organisé par PAFED avec l’appui technique et financier de VLISCO TOGO à Sokodé cette année à l’occasion du mois de la femme.
Anne, la lauréate a lu ce texte lors d’un pitch avec beaucoup de vivacité et d’audace ! Un texte à partager autour de vous ! Une jeune fille à encourager aussi